All in tubes

Toutes les informations sur les tubes du moments

Good remember, les infos

« Elvis et moi », c’est le titre d’un bel ouvrage écrit par Priscilla Beaulieu Presley (traduit par François Jouffa). Elle raconte ses quatorze années de vie commune avec le King, de leur rencontre en Allemagne au divorce en 1973. Truffé d’anecdotes, ce livre fort bien illustré nous propose la face cachée du chanteur. C’est émouvant et enrichissant. Pour les fans de Presley et les autres. « Elvis et moi » est vendu 89 francs (Ramsay-Edition N°1).

La chance aux chansons

La chance aux chansonsAprès plus de deux ans de démarche, et grâce à l’aide efficace du ministère de la Culture, Alain Frégier (le manager d’Axel Bauer) et Richard Franco (un ancien libraire), ont pu mener à bien leur rêve, et ouvrir, en novembre dernier, Campus. Mais, qu’est-ce que Campus ? Actuellement, c’est un local, situé dans le 11e arrondissement de Paris, où les jeunes musiciens ont (enfin !) la possibilité de répéter dans des locaux adaptés (insonorisés, climatisés, équipés d’enceintes, d’amplis…), et cela pour le prix imbattable de 50 francs l’heure. Ce sont également deux studios d’enregistrement, 16 et 36 pistes, dont les tarifs sont, une fois encore, réduits : 450 francs, l’heure pour le 36 pistes, 130 francs l’heure pour le 16 pistes. L’ingénieur du son étant compris ! Mais Alain Frégier et Richard Franco ne veulent pas s’arrêter là : d’ici la fin de l’année, une salle de spectacle polyvalente de 900 places sera construite, et deux spectacles seront présentés chaque soir. Cependant, dans la journée, la salle ne sera pas inoccupée puisqu’elle servira pour le tournage d’émissions de télévision, et pour des enregistrements de clips. C’est que la vidéo n’a pas été oubliée chez Campus : la console son sera reliée directement au studio 36 pistes, et tous les spectacles seront filmés et diffusés en direct sur un mur d’images de 20 téléviseurs, situé à côté du bar et du restaurant. En outre, ces concerts pourront être retransmis à la télévision, voire être commercialisés en vidéocassettes, chez les disquaires ou les vidéoclubs. En attendant l’ouverture de cette structure, les jeunes musiciens ont d’ores et déjà la possibilité d’enregistrer leurs répétitions (ou un spectacle « improvisé »), grâce au matériel vidéo qui peut leur être fourni, tandis qu’un technicien se charge de les filmer, et qu’un ingénieur s’occupe du mixage de la bande son : cela pour 250 francs l’heure. Pour tous renseignements : Campus, 12, rue Froment, 75011 Paris. Tél. : 48. 06.77.89.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *